Inna Modja, Love Revolution

Après avoir fait ses armes au sein du Super Rail Band de Bamako, Inna Modja sortait à l’automne 2009 un premier album essentiellement soul dans lequel sonorités folk, pop ou funk se côtoyaient en toute simplicité. Elle signe aujourd’hui avec Love Revolution sa profession de foi en l’amour, de soi et des autres. Toujours pop, toujours soul, parfois même résolument tourné vers le dancefloor.

C’est en effet du côté des pistes de danse que l’on risque de retrouver pour un moment les deux premiers singles de l’album d’Inna Modja,Love Revolution, grand public s’il en faut, bien qu’en-deçà des autres titres qui le composent. Car si La Fille du Lido nous confirme que passer de l’anglais au français dans la même chanson est périlleux, la musique des couplets de French Cancan nous rappelle furieusement leTeardrops de Womack & Womack (1988).

Mais après la pluie vient le beau temps. On retrouve dans For my land, la douceur des débuts folk de la chanteuse, tandis que Big Apple nous entraîne outre-Atlantique pour célébrer le retour du soleil dans les rues de New York, avec des cuivres et des claviers dont l’énergie semble tout droit sortie de la bande son du film Fame d’Alan Parker.

Certains titres nous en évoqueront d’autres encore. Ainsi, le refrain d’I am smiling est dans la même veine que celui du récent Bar des sentimentalistes de Corneille. On a d’ailleurs vite fait de tendre un pont entre les univers de ces deux artistes soul, tous deux originaires d’Afrique et ayant pris le parti de chanter aussi bien en anglais qu’en français.

Inna Modja affirme l’importance d’avoir confiance en sa différence quelle qu’en soit la nature (Kinks in my hair), combat les préjugés en éclairant sa soul, de blues et de gospel (Homeless), ou s’amuse de la vie puisqu’on y retrouve une reprise du titre Life de Des’ree.

Si elle évolue entre les styles et les ambiances jusqu’à nous dérouter parfois, on n’en est pas moins charmé par l’aisance dont elle fait preuve dans le presque hip hop Spirit, où l’on trouve la fameuse “Love Revolution” qui donne son titre à l’album.

Marie-Catherine Mardi, Radio France Internationale

http://www.rfimusique.com/actu-musique/soul/album/inna-modja

About Marc Leprêtre

Marc Leprêtre is researcher in sociolinguistics, history and political science. Born in Etterbeek (Belgium), he lives in Barcelona (Spain) since 1982. He holds a PhD in History and a BA in Sociolinguistics. He is currently head of studies and prospective at the Centre for Contemporary Affairs (Government of Catalonia). Devoted Springsteen and Barça fan…
This entry was posted in Music. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s